Publié par : Richard Santoro | 0UTC 17 août 2010

Sun & Oracle, ou comment l’europe a tué le logiciel libre

L’UE a autorisé il y’a quelques temps déjà (Janvier 2010) le rachat de Sun par Oracle, autorisation semble-t-il nécessaire dans la mesure où les deux entreprises étaient concurrentes.

Quel est le problème alors? Le problème est le suivant : cette même UE qui réclame l’ouverture de divers marchés (énergie et transport) à la concurrence autorise une société à en manger une autre en sacrifiant totalement ce même principe de concurrence. Les réactions sur le web ne s’étaient pas faites attendre, mais comme toujours la critique ne suffit pas. A l’origine, l’UE avait même refusé le rachat du fait du problème posé par MySQL, moteur de base de données concurrent des produits Oracle DB.

Du coté des conséquences, c’est la mort assurée de certains produits Sun, du moins dans leur forme actuelle. Si vous ignorez ce que faisait Sun Micro-System, et bien voici quelques exemples. Le plus connus, JAVA. Cette petite tasse de café qui vous demande sans arrêts d’être mise à jour, et qui permet plus ou moins le support du langage du même nom. Moins connu mais tout de même populaire, la suite OpenOffice.org, concurrente libre de Microsoft Office. Et enfin, les nombreux autres produits inconnus du grand public, MySQL cité plus haut, VirtualBox, et les OS solaris.

Du coté de MySQL, l’UE à validé le rachat puisqu’il existe une alternative libre, PostGres SQL, qui je vous conseille d’utiliser (nécessite quand même un temps d’adaptation). Autrement dit, l’UE autorise le sacrifice puisqu’il reste d’autres solutions. Seulement, Oracle ne s’est pas géné, et comme attendu, certains produits sont devenus payants. C’est le cas de l’OS Solaris, abandonné par IBM depuis l’annonce. Pour OpenSolaris, la version libre, Oracle restait silencieux, et vient d’annoncer que le produit ne serait pas maintenu.

Le sort d’OpenOffice reste à définir, même si pour le moment Oracle joue le jeu et continu le travail initial de SUN (sans pour autant qu’on sache si le produit restera pleinement gratuit à terme), une bonne chose en l’absence d’alternative gratuite et fiable à « OOO ». Quant à VirtualBox, l’avenir nous le dira…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :