Publié par : Richard Santoro | 1UTC 6 juin 2008

JCVD

Après avoir surmonté mon dégout profond du cinéma causé par l’imbuvable Indiana Jones IV grâce à une cure de valeurs sures, il était temps de retourner conquérir les salles obscures. A cette occasion, il a fallu faire un choix entre « Las Vegas 21 » et « JCVD ». Inutile de chercher bien loin le choix qui a été fait, la réponse est dans le titre.

« JCVD is Watching you »

Après le retour raté d’indy, c’était à une autre vedette presque disparue des grands écrans de faire son retour, mais largement réussi cette fois. Annoncé comme un tournant pour la carrière de Van Damme, le film est bien loin des rôles passés de la star, exit les combats et les muscles, l’action sans réflexion, c’est un Jean Claude fatigué qui apparait à l’écran. Fatigué de sa vie à Hollywood, de sa carrière plate et du procès pour la garde de sa fille, l’homme retourne dans sa Belgique natale. S’en suit alors des problèmes avec le personnel de la poste qui verront JCVD aux prises avec les forces de l’ordre, bien loin du calme qu’il souhaitait trouver.

Malgré les apparences, c’est bien un nouveau jean claude que l’on voit ici

Mabrouk El Mechri offre ici à Van Damme « le rôle de sa vie », dévoilant un homme fatigué mais éveillé, conscient de son passé, de l’image qu’il à donné, et finalement capable de sortir de ses rôles d' »action men » dans lequel le « star system » l’avait enfermé. Van Damme est désormais capable de sensibilité, qu’on se le dise. Ce film s’adresse donc à tous, tantôt drôle, tantôt émouvant, savoureux mélange de thriller et de comédie, sur fond d’aveux d’un homme que l’on connaissait finalement si mal. Rendez vous dans 6 mois pour la sortie du DVD.

Publicités

Responses

  1. Après quelques extrait ô combien mal choisit, après une appréhension exponentielle causée par une série incalculables de mauvais films, j’ai pris la décision de ne plus jamais regarder un film de Jean-Claude et encore moins le dernier. Mais après la lecture de ces quelques mots, le doute revient en moi…
    ça en vaut peut-être la peine finalement…

  2. Excellent film.
    « On avait dit pas les mères »


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :