Publié par : Richard Santoro | 1UTC 3 février 2008

2007, l’année du Biopic Musical « Like a Rolling Stone »

2007 a été d’un point de vue cinématographique une année irrémédiablement liée à la musique. On a vu (ou plutôt on aurait aimé avoir vu, car ce genre de film ne se trouve que dans les petits cinéma, boycottés par les grandes chaines telles que CGR ou UGC faute de public. cela étant, si plus de publicité était faite autour de ce cinéma « intélligent et cultivé » ,le public serait surment au rendez-vous) défiler plusieurs biopics musicaux. Généralement de bonnes factions et assez réfléchis (je suppose n’ayant pas eu la chance de voir plus que les bandes annonces), ils sont l’occasion de développer notre culture musicale. Voici donc ce que 2007 (et 2006) nous a apporté:

Control

control.jpg

Tourné en noir et blanc, Control (« She lost control again » comme dit la chanson) traite de la vie du chanteur du groupe Joy Division, assez méconnu chez nous malheureusement.

Résumé Allociné:

La vie de Ian Curtis, leader du groupe mythique de rock anglais Joy Division. Tiraillé entre sa vie de famille, sa gloire naissante et son amour pour une autre femme, Ian Curtis s’est suicidé le 18 mai 1980, à la veille de la première tournée américaine du groupe qui s’annonçait triomphale.
Ian Curtis a changé le rock, sans le vouloir, sans le savoir

voir la bande-annonce

Joe Strummer : The Future is Unwritten

joestrummer.jpg

Autre film, autre groupe mais même pays et même période. L’angleterre a toujours était productive et novatrice, et ce film sur les Clash , groupe punk de référence, nous le rappel.

Résumé Allociné :

En tant que leader du groupe punk Clash à partir de 1977, Joe Strummer a profondément marqué l’existence de ses contemporains. Cinq ans après sa mort, cette influence perdure à travers le monde entier. Joe Strummer : The Future is Unwritten est un portrait sans complaisance de Joe Strummer, décrit non seulement comme musicien et légende du rock, mais aussi comme un véritable témoin de notre temps.

voir la bande-annonce

I’m Not There

imnotthere.jpg

Cette fois c’est à Bob Dylan qu’est consacré cet étonnant biopic, tournant non pas autour du chanteur mais bien de six individus différents.

Résumé Allociné:

Un voyage à travers les âges de la vie de Bob Dylan. Six acteurs incarnent Dylan tel un kaléïdoscope de personnages changeants : poète, prophète, hors-la-loi, imposteur, comédien, martyr et « Born Again ». Ils participent tous à l’esquisse d’un portrait de cette icône américaine définitivement insaisissable.

voir la bande-annonce

La Môme

lamome.jpg

Probablement le seul biopic qui a été médiatisé et dont les récompenses multiples expliquent (mais ne justifient pas) qu’il soit encore à l’affiche, le film de d’Olivier Dahan sur Edith Piaf a rencontré un énorme succès (mais n’aimant ni piaf ni Marion Cotillard, je n’ai pas fais l’éffort de me déplacer)

Résumé Allociné :

De son enfance à la gloire, de ses victoires à ses blessures, de Belleville à New York, l’exceptionnel parcours d’Edith Piaf. A travers un destin plus incroyable qu’un roman, découvrez l’âme d’une artiste et le coeur d’une femme. Intime, intense, fragile et indestructible, dévouée à son art jusqu’au sacrifice, voici la plus immortelle des chanteuses…

voir la bande-annonce

Walk The Line

walktheline.jpg

Il est des genres de musique qui sont moins populaires que d’autres, et il est évident que la Country Music/ Country Rock n’est pas fortement développée ni écoutée en France, cependant tout le monde connait (ou devrait connaître) Johnny Cash. Pour ce qui rentre dans la parenthèse, ce film est fait pour vous. Sortie en 2006, Walk the Line est aussi l’occasion de croiser Elvis dans un Biopic.

Résumé Allociné :

En retraçant le destin du chanteur country-rock Johnny Cash, Walk the line évoque la naissance d’un nouveau style d’artiste, celle d’un homme qui au-delà de ses colères, des ravages de la dépendance et des tentations du statut de star, a tout dépassé pour devenir une icône.
C’est aussi le parcours d’un homme qui, du fond de la période la plus noire de sa vie, a été porté par une histoire d’amour fusionnelle avec June Carter. Leur passion a nourri son art tout au long de sa vie.
Cette saga est marquée par les thèmes qui feront la force de la musique de Cash et
de son style minimaliste : la mort, l’amour, la trahison, le péché, l’espoir et la foi.

voir la bande-annonce

Publicités

Responses

  1. Belle rubrique !

    As-tu déjà glané des infos sur le prochain « biopic » des rolling stones (auquel j’imagine, le titre de l’article fait allusion) ?

    Il semble ressembler quelque peu à « Rattle and Hum » version RS, comment se profile ce biopic à priori ?

  2. non le titre était en fait une référence à la chanson de bob dylan (cf la bande annonce de « i’m not there »). Mais je vais voir ce que je trouve au sujet du biopic sur les stones, mais il me semble qu’il y’en a deja eu plusieurs…

  3. Le biopic de Scorsese sur les RS est traité dans le sujet « Qui veut la peau de Mike Jagger »


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :